Temps de lecture : 3 minutes

Rencontre avec Cindy Fournier, coordinatrice de l’association E-graine Occitanie.

E-graine c’est d’abord donner l’envie d’agir et la volonté d’accompagner les organisations et les citoyens dans leurs cheminements vers un monde plus durable. Présente dans cinq régions de France, cette association ne porte pas une unique définition du monde solidaire et responsable mais tend vers la sensibilisation et l‘identification des moyens d’agir.

Une éducation participative et ludique

Indépendante dans ses actions, l’association e-graine Occitanie créée en 2009 en Aveyron puis relocalisée à Toulouse en 2018 intervient entre autres, auprès des citoyens pour leur permettre d’agir en conscience et de développer leur esprit critique. Elle encourage des espaces d’échanges et d’expression afin de valoriser la parole de chacun.

communication culinaire - article egraine 43.1
Photo : e-graine

L’éducation à la citoyenneté mondiale est porteuse d’enjeux essentiels aux changements de comportements et de prise de conscience. C’est cette mission que mène e-graine Occitanie à travers ses actions. Celles-ci sont pensées selon les besoins territoires et toujours dans une volonté d’inclure les citoyens dans les réflexions. Leur parti-pris est de sortir des interventions classiques en créant des formats ludiques, optimistes, participatifs et coopératifs.

L’association ne revendique pas une expertise spécifique mais elle permet de mettre les enjeux au cœur de l’échange. Les citoyens et les structures peuvent ainsi s’en saisir et les inscrire dans une volonté de continuité : « Être proactif permet une continuité des actions et des réflexions ». Pour e-graine la forme ludique et participative de ses formats est aussi importante que les messages qu’elle porte. La démarche de l’association est de mettre les citoyens en posture d’acteurs, de réflexion et au sein d’une dynamique de groupe pour favoriser la mise en place d’actions dans leurs vies quotidiennes.

« L’itinéraire d’un steak », une animation autour de l’alimentation durable

L’approche de e-graine se base sur les 17 objectifs du développement durable* et traite de nombreux sujets. Les enjeux de l’alimentation, de la production et de la consommation responsables en font partie. C’est donc à partir de constats et à travers ateliers, stands, parcours éducatifs ou mobilisations citoyennes que l’itinéraire d’un steak peut être tracé.

Qu’est-ce que la production de viande engendre ? Combien d’étapes pour passer du bœuf à l’assiette ? Comment réduire les impacts de notre alimentation ? Quel est le sens de la relocalisation des productions, des emplois… ?

Il faut donc déconstruire, comprendre et identifier les moyens d’agir à son échelle et au-delà. Une approche systémique qui permet d’aborder les enjeux environnementaux, de solidarité ou de politique.

Cultiver la participation citoyenne, voilà ce que permet e-graine à travers ses actions notamment dans l‘espace public. Toujours partir des individus et de leurs réflexions personnelles, créer l’échange de questionnements puis d’astuces au sein d’un groupe, d’un quartier voire d’un territoire.

e-graine à travers ses actions transforme le public en acteur et se positionne comme un maillon de la chaîne, créée et accompagne les cheminements de chacun, valorise la parole et la coopération entre les citoyens : « Pour répondre aux défis d’hier et d’aujourd’hui il faut coopérer ».

communication culinaire - article egraine 43.2
Photo : e-graine

Les parcours éducatifs, un accompagnement vers le changement

Destinés aux 11-25 ans les parcours éducatifs permettent à moyen terme, d’accompagner les jeunes dans leurs cheminements, leurs questionnements et de trouver ensemble des moyens d’agir pour un monde plus durable.

C’est ce que mène actuellement e-graine auprès de jeunes en BTS dans le Gers. A partir de la projection d’un film dans le cadre du festival Alimenterre*, trois ateliers et huit heures d’accompagnement et de réflexions collectives sont organisés.

communication culinaire - article egraine 43.3
Illustration : Mathilde François
communication culinaire - article egraine 43.4
Illustration : Mathilde François

L’objectif du premier atelier est de débattre, de dégager les premiers enjeux et questionnements. Grace à des ficelles et des jeux de rôle mettant en scène producteurs, intermédiaires et consommateurs, les élèves recréent notre système alimentaire, mettent en lien les différents acteurs, rendent visuel ce système complexe.

Alors, qui tire la ficelle ? Qui sont les plus puissants ? Quelle place avons-nous dans ce système ? Ici l’objectif est de se rendre compte du rôle de chacun, de comprendre que nous sommes tous acteurs et que par nos choix nous tirons tous une ficelle.

Ensuite, ils vont pouvoir réfléchir sur les moyens d’agir à la fois sur leur territoire et au-delà, comprendre leurs rôles, quelles actions mettre en place, que se passe-t-il à l’autre bout du monde… Un travail mené toujours dans l’optique de permettre aux individus de se saisir des moyens d’agir et de les valoriser, ici par la création de podcasts.

C’est par toutes ses actions et grâce à son réseau que l’association e-graine, coopère, crée une synergie et des liens pour permettre d’aller plus loin dans les réflexions, les actions, les changements.

« Nous ne pourrons pas vivre demain comme nous vivons aujourd’hui. Nous devons faire face, tous ensemble, aux crises actuelles (environnementales, sociales, économiques) pour construire un monde solidaire et responsable. »