Temps de lecture : 2 minutes
communication culinaire - article podcast semo pierre - 50.1
Photo : Mathilde Bouterre

Dans ce premier épisode de Semo, nous rencontrons Pierre, un maraîcher passionnant qui vit de sa ferme maraîchère depuis plus de 20 ans.

Nous avions un peu le trac en le rencontrant. C’était notre premier épisode, nous n’étions pas certaines de notre matériel, de notre prise de son, et même de nos questions…

Nous sommes à Lagardèle-sur-Lèze, petite commune située sur une large plaine qui s’étend du Sud de Toulouse aux abords des Pyrénées. Les vastes champs en monoculture nous sautent aux yeux. C’est qu’en s’intéressant à l’agriculture résiliente, ces insultes à la nature ne nous laissent plus indifférentes. Difficile à croire que c’est à proximité de ces terres quasiment mortes qu’une ferme maraîchère en permaculture se tient. Et pourtant …

Nous y voilà, au fond d’un chemin, nous découvrons ce havre de paix végétal. Totalement inattendu, mais bel et bien réel. Une maison bâtie de paille et de terre, une nature luxuriante qui semble sourire à la vue de notre ravissement.

Pierre et sa femme Nicole nous accueillent chaleureusement. Cet homme, cette force tranquille est issu de l’ancienne génération de paysan. Paysan depuis 40 ans, il a été le témoin de la transformation de notre agriculture. Depuis qu’il a commencé à travailler, les fermes polyculturelles se sont éteintes laissant la place à de monstrueuses exploitations agricoles de plusieurs centaines d’hectares.

Le métier de paysan à lui aussi beaucoup changé. Le terme « paysan », celui qui vit de la terre, est devenu une description peu reluisante à laquelle on lui a préféré le terme d’ « exploitant agricole », celui qui exploite la terre.

Pierre n’est pas de toutes les manifestations, ce n’est pas lui que nous verrons battre des pavés. Mais sa passionnante aventure maraîchère en quête de résilience est un héritage sans mesure qu’il aime à transmettre à la nouvelle génération de paysan.ne.

Avec lui nous avons parlé du long cheminement nécessaire pour s’affranchir des diktats de l’agriculture conventionnelle, de la relation aux sols, de la crise du monde agricole et du soutien que nous pourrions offrir aux agriculteurs en tant que mangeurs/citoyens.

Bonne écoute !

// Une création diffusée et en partenariat avec la radio associative Campus FM Toulouse.

Illustration : Caroline Mette – Photos & Interview : Mathilde Bouterre – Prise de son : Alix Drouillat – Montage : Morgane Bouterre & François Berchenko // Campus FM // Diffusion sur Campus FM Toulouse.

Musiques : Cat Stevens Lady D’Arbanville – Boubacar Traore Souondiata – Moriarty Enjoy the silence – Alain Bashung Les Salines – Alt-J Taro – Bonga Mona Ki Ngi Xica